Marc Marquez a fait un test réussi à Albacete

Les pilotes CatalunyaCaixa pleins deux jours de formation positif

Marc Marquez a retourné à l'action. Le rider du team CatalunyaCaixa, qui a été aux commandes de son Suter depuis la chute du Grand Prix de Malaisie en Octobre, pourrait reprendre aujourd'hui avec les sensations de son montage sur l'asphalte du circuit de Albacete. Après l'approbation des médecins, lundi dernier, et après avoir testé le Suter, le lendemain, faisant seulement 8 tours de circuit le Alcarràs Lleida, Marc a été dirigée vers le circuit d'Albacete, où il a terminé deux jours de une formation satisfaisante.
Le pilote et l'équipe ont été heureux de tester cette partie du plan de formation de pré-saison. Conditions climatiques optimales ont accompagné le pilote, CX qui a pris pleinement avantage des deux jours qui terminent un total de deux séances par jour. Un matin et une séance d'après-midi.
Maintenant, son objectif est de continuer à accumuler entre 19 kilomètres et 21 mars dans la formation des agents de l'IRTA de Jerez de la Frontera circuit. Le Cervera retourne à la maison pour se reposer le week-end et se ressourcer pour la finale de la pré-saison.
Marc Marquez, pilote CatalunyaCaixa:
"Parce que le test était Alcarràs être possible de faire ce test à Albacete et le Real. Et la vérité est qu'il était incroyable de revenir sur le vélo. Ces deux jours de formation que j'ai utilisé pour ajouter des kilomètres, d'entendre parler des sentiments et Suter pourrait être convaincus de rouler à Jerez. Bien que je manque quelque chose, mais c'est une première grande étape dans ma campagne. Je remercie l'équipe pour leur patience ce moment, les sponsors et les fans m'ont donné l'amour. "
Emilio Alzamora, directeur CatalunyaCaixa Team Repsol:
"Nous sommes tous très heureux de voir à nouveau en Mars sur une moto. Il a attendu cinq mois et il est temps pour un coureur comme lui. La formation d'Albacete ont été satisfaisants, mais la chose la plus importante, c'est que Mark a retourné à sourire, le sourire jamais vu. "