Moto GP en Thailande

Marc Márquez remporte son huitième championnat du monde

Les 4, 5 et 6 Octobre ont eu lieu le Grand Prix de Thailande sur le circuit de Buriram.

 

L’activité sur piste a débuté le Vendredi avec les essais libres. Marc Marquez commença en étant le plus rapide en première position avec un léger avantage face à ses rivaux. Sur le point de finaliser la FP1, Marquez chuta fortement l’obligeant à se rendre à l’hôpital pour écarter tout risque de lésions. Un moment après, le pilote Catalan revint sur la piste pour la FP2 achevant la journée content.

 

Jorge Lorenzo s’est maintenu constant durant la FP1 en terminant la session 18è et bien qu’il n’ai pas pu s’améliorer durant la FP2, il gagna presque une seconde.

 

Le Samedi la pluie retarda les premiers entraînements de la journée. Après l’orage, les pilotes sortirent sur la piste et améliorèrent leurs temps tour après tour. Dans les dernières minutes de la Q2, Marquez chuta à nouveau mais sans conséquences, ce qui le plaça à la 3è position sur la grille, derrière Quartararo et Vinyales. Lorenzo commencerait la course 19è.

 

Durant la course du Dimanche, Marquez avait devant lui la première opportunité de sceller son huitième championnat. Une fois le feu rouge éteint, Marquez gagna une position et rapidement se mit à poursuivre Fabio Quartararo qui occupait la première place. Marc attendit les derniers tours pour attaquer avec certains dépassements entre les pilotes mais ce ne fut pas avant le dernier virage que Marquez fit l’attaque finale obtenant ainsi la victoire glorieuse qui lui assura son sixième championnat de MOTO GP.

 

Avec 325 points, 9 victoires, 14 podiums, 9 pole, et 10 tours les plus rapides, Marc Marquez devient le champion du monde de MOTO GP avec l’équipe Repsol Honda pour la sixième fois et reporte le 8è championnat du monde de sa carrière. La victoire est aussi la 150è de HONDA dans la catégorie MOTO GP, un palmarès qu’aucun autre fabricant n’a pu égaler jusqu’à présent.

 

Jorge Lorenzo a eu une course difficile, dans l’incapacité d’améliorer ses sensations dans des conditions très chaudes. Finalement, en passant la ligne 18è, Lorenzo attend la prochaine course au Japon où il espèrera améliorer son feeling et ses résultats actuels.